#SurfPark : Le département demande de revoir clairement la copie ;) Notre réaction à la lettre transmise au préfet

Le département de Loire-Atlantique vient de nous transmettre une lettre écrite au préfet du département lui demandant clairement de revoir le projet de #SurfPark !

On ne va pas non plus se réjouir d’avance car cette lettre peut ne pas être suivie par le préfet (notamment connaissant le régime Macroniste) et ne demande pas l’abandon pur et simple du projet.
Cependant si elle était prise en compte elle permettrait un retard significatif du projet (par toutes les procédures à mettre en place) qui le disqualifierait comme bassin d’entrainement pour les #JO2024, ce qui remettrait notablement en cause le projet au niveau économique 🙂

Cette lettre montre aussi que le rapport de force déterminé que nous avons installé depuis Décembre 2018, notamment par l’appel aux premières actions qui ont lancé la lutte contre le projet et par notre volonté de résister aux travaux via l’installation d’une ZAD a payé, et notamment grâce à votre soutien et participation active parfois en venant de bien loin 😉 👏👍
Merci également à tous les collectifs/assos qui nous soutiennent et à Nantes contre le Surf Park de Saint Père en Retz. !

On ne va pas se mentir, chaque petite victoire est déjà un grand pas, cette lettre en est peut-être une, mais…, car il y a beaucoup de mais :

– Le département de Loire-Atlantique peut également en faire un outil de comm en mode greenwashing, et il nous a habitué à cela… Nous n’oublions pas non plus le soutien actif de Mr Grosvalet au projet d’aéroport de NDDL il y a encore peu de temps…
– Le département 44 continue, malgré ses préoccupations exprimées dans sa lettre, à bétonner à tout va, via des projets financés ou cautionnés par ses soins : 4 voies, zones industrielles, multiples projets de grandes surfaces, zones pavillonnaires qui continuent à s’étendre dans nombre de communes, projet de la plateforme Amazon au Loroux Bottereau sur 19ha, projet d’un « éco »parc industriel sur 110ha de zone naturelle en bord de Loire à Frossay !, etc…
– Le département n’a pour l’instant pris aucune mesure concernant l’irrigation intensive pratiquée sur une grande partie du territoire au détriment de la ressource en eau potable, et de mesures strictes sur la grave pollution agricole de l’eau potable dans certains secteurs
– Le département continue à promouvoir le secteur de l’industrie, de la construction, du transport routier et de tout autre secteur qui participe à la hausse croissante de nos émissions de gaz à effet de serre tandis que dans 30 ans nous devrons commencer à passer en émissions négatives !
– Et nous oublions nombre d’autres dossiers…
– Le département ne se bat pas pour une société où l’écologie et le social prime sur le reste. L’économie et la religion de la croissance économique perpétuelle reste son credo premier avec le mythe de la croissance verte mis en avant.

Bref, si pour la lutte contre le Surf Park cette lettre du département est importante (mais ne signifie pour l’instant pas l’abandon du projet), nous n’allons pas non plus le féliciter ou le remercier, nous continuerons à lutter de manière déterminée contre le projet de Surf Park et contre tout ce qui peut participer à détruire notre environnement et notre avenir commun ! ✊ 😉

Nous comptons sur vous d’ailleurs dimanche 20 pour venir en nombre manifester à Saint Père en Retz continuer à maintenir la pression car cela paie 😉 : 

Sur le projet de Surf Park, voir également notre point sur la lutte :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *