Zap la vague à la ferme du Pin

Nous vous attendons aujourd’hui à la ferme du pin, à Chauvé, en soutien à la ZAP qui a dûe être démontée afin d’éviter une escalade de la violence à laquelle nous avons dû faire face hier. 
La restauration est assurée, ainsi que le concert D’Irish Coffee. Nous prendrons la parole pour revenir sur les affrontements d’hier, nous poursuivons la lutte pour le vivant!

Yourte de la zad mobile

Bref rappel des faits

Suite aux menaces de mort que Terres communes , Yoann Morice et Hubert Morice ont reçue, la ZAP a été installée sur le site du projet de surf park, plus tôt que prévu, la veille au soir. Au matin, les constructions ont repris tranquillement, les gendarmes assurant la sécurité du site.

Les constructions et installations ont commencé tôt le samedi matin




Préparation de la signalétique


« On avait apporté tout le matériel. On a vu débarquer trois tracteurs avec des tonnes à lisiers, avec une cinquantaine de personnes déterminées à nous déloger. Les gendarmes étaient au courant. On avait du matériel important, on savait que des familles arrivaient. On aurait dit une milice. On leur a dit d’arrêter. Les forces de l’ordre ont laissé faire. On a voulu se défendre pour ne pas que cela se passe mal. C’est parti en affrontement, des coups ont été échangés des deux côtés.  » Yoann

Malheureusement un agriculteur, exploitant du site, a été blessé. Il a été immédiatement pris en charge par les pompiers.
Le groupe s’opposant à la ZAP a réitéré ses menaces de mort contre Yoann et Hubert, ainsi que des menaces de brûler et occuper la ferme du pin.
Une médiation a été tentée avec les gendarmes mobiles qui s’équipaient.
La gendarmerie mobile et les opposants aux zapistes ont avancé sur le même front pour nous demander de quitter les lieux.
Nous avons négocié deux heures pour déménager par nous-mêmes sans violences.


Pendant ce temps, en centre ville, le cortège de manifestants qui tentait de nous rejoindre a été victime de menaces de mort par les opposants aux zapistes. La gendarmerie a empêché les manifestants de nous rejoindre .

Rassemblement à la mairie
Les gendarmes empêchent les manifestants de nous rejoindre


Les gendarmes ont tenu Yoann Morice responsable d’occupation illégale et l ‘ont informé qu’il pourrait être inculpé pour violences en attroupement armé. Yoann sera convoqué prochainement.

Le cortège et le convoi a pris la direction de la ferme du pin en soutien aux menaces pour poursuivre le festival samedi soir et dimanche.


5 commentaires sur “Zap la vague à la ferme du Pin

  1. Triste chronique de la France occupée de …fantaisies et ses guéguerres si viles. Bonjour de Bulgarie, ici il y a de la terre pas encore dénaturée. Courage à vous.
    Georges Dubuis.

  2. Bonjour,

    Je devais venir ce samedi avec mes petits enfants , heureusement qu’ils n’ont pas vu cela .

    Cette situation est intolérable de voir des paysans s’affronter

    Courage a vous

  3. Bonjour à tous,
    La FNSEA est en campagne électorale et pas n’importe quelle campagne puisqu’elle a obtenu un nouveau vote après l’annulation du précédent ou la Confédération Paysanne l’avait devancé:elle l’a mauvaise et ceci explique celà…Elle veut décider seule,avec l’appui de la SAFER,de l’avenir des terres agricoles.Si encore, à Saint Père en Retz, elle n’avait eu face à elle que des opposants qu’elle aurait qualifié de »bobos hors sol » ou « d’ultra quelque chose »,mais ils sont là à côté de paysans qui défendent un autre modèle!Et c’est ce qui fait notre force.Abientôt.
    Dominique et Didier

  4. Bonjour Famille Morice,

    Nous étions à Saint-Père hier pour vous soutenir. Des agriculteurs qui soutiennent la bétonnisation de terres : le monde est fou !

    De tout coeur avec vous,
    Salut,
    Jean-Pierre & Co

  5. De tout coeur avec vous contre le non respect du vivant, de la nature. Contre le bétonnage et la connerie humaine. J’espère que cette ineptie ne verra pas le jour. Courage. CHRISTINE

Répondre à CHRISTINE Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *