#SurfPark de Saint Père en Retz : Le projet officiellement abandonné ! Une victoire qui se fête !

En décembre 2018 démarrait notre lutte contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz avec la perturbation du conseil intercommunautaire votant la dérogation d’urbanisme pour ce projet absurde et destructeur.


Après des fortes mobilisations début/mi-2019 ayant fait stopper les travaux prévus quelques mois plus tard, une expulsion violente et illégale d’une festival de résistance que nous avions organisé, un procès monté de toutes pièces et qui n’a aucunement incriminé la milice venue nous expulser, de multiples menaces et intimidations de civils, beaucoup de temps et d’énergie consacrée à préserver le territoire de ce projet, nous pouvons nous réjouir de voir que notre lutte déterminée et radicale contre ce projet a payé ! 

L’annonce officielle est tombée via la presse locale aujourd’hui 🙂


Projet soi-disant écologique, ce bassin à vagues artificielles aurait nécessité la destruction d’environ 20ha de terres agricoles (avec projets annexes), une consommation énergétique dantesque, un tourisme de masse polluant et aurait demandé des dizaines de millions de litres d’eau potables par an dans un territoire fréquemment en arrêté sécheresse ! 


Face aux alertes scientifiques, les politiciens locaux et nationaux continuent la même marche en avant qui nous mène au désastre !Comme l’a montré la lutte menée depuis 2018, nous pouvons en tant qu’habitant-e-s du territoire lutter contre la mise à mort du vivant et de notre avenir commun.


Le maire de Saint Père en Retz, engoncé dans sa vision criminelle d’un monde de croissance infinie, veut cependant garder les terres agricoles en classement en zone de loisir pour un autre projet…

Qu’il sache que si il souhaite y implanter un autre projet qui bétonnerait ces terres et participerait un peu plus à mettre en péril le futur alimentaire et écologique de ses habitant-e-s, qu’il sache donc qu’il nous trouvera à nouveau en travers de sa route ! 


Un maire réellement responsable et soucieux de ses habitant-e-s proposerait à la place un projet de jardin partagé ou de jardin solidaire ou alors un projet de petit-e-s paysan-ne-s bio pour alimenter la cantine scolaire ! 


Pour fêter dans tous les cas cette victoire contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz, nous vous proposerons d’ici peu un temps festif et de soutien à la répression que nous subissons également au sein du collectif Stop Carnet.

Tenez-vous au courant via notre blog ou les réseaux sociaux 😉 

Vous pouvez aussi nous écrire à terrescommunesretz@gmail.com pour être certain-ne-s de ne pas louper l’information.

Un grand merci au passage au collectif Nantes contre le Surf Park de Saint Père en Retz qui nous a soutenu du début jusqu’à la fin et à tous les autres collectifs et individu-e-s qui nous se sont mobilisées avec nous contre ce projet absurde ! C’est grâce à votre mobilisation à nos côtés que le projet a aujourd’hui coulé 🙂


Soulevons partout où nous le pouvons collectivement dans chaque territoire, la lutte paye ! 


A très vite,


le collectif Terres Communes

http://terres-communes.zici.fr/

N.B : la victoire n’est cependant pas totale car le projet est maintenant envisagé dans un autre département ! Ici comme ailleurs, ni Surf Park, ni toute nouvelle artificialisation de terres agricoles et de zones naturelles ! 

Toutes les informations et la chronologie de notre lutte contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz à retrouver par ici :

2 commentaires sur “#SurfPark de Saint Père en Retz : Le projet officiellement abandonné ! Une victoire qui se fête !

  1. Bravo pour votre persévérance dans la lutte !
    Je participais à l’altertour cycliste en 2018.Nous nous étions arrêter chez vous le jour du festival anti surf park et j’en garde un très fort souvenir !

  2. Bravo pour la ténacité des militants malgré la pression la repression, la perte de libertés. Le bon sens a gagné face à un pouvoir avide d’argent et qui spollie les terres agricoles. Une victoire sur nptre territoire mais restons vigilents plus que jamais face à ces projets destructeurs de la vie.

Répondre à JEAN-CHRISTOPHE VEYSSET Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *