La SAFER prête à livrer le bocage de Pornic (44) au saccage de l’agriculture industrielle ! Communiqué de presse pour le rassemblement du 17 Décembre

Communiqué de presse pour le rassemblement du 17 Décembre 2018 à l’antenne locale de la chambre d’agriculture à Sainte Pazanne (44)

La  SAFER prête à livrer le bocage de Pornic au saccage de l’agriculture industrielle !

 

Nous avons appris il y a peu de temps l’acception par la SAFER d’un dossier d’achat de 4 fermes (environ 400ha au total) sur Pornic et ses alentours par un céréalier d’Eure et Loire.

Nous ne pouvons laisser passer cela ! La SAFER aurait pu choisir de préempter les fermes pour privilégier l’installation de petits projets paysans. En effet plusieurs jeunes paysans étaient intéressés par certaines des terres et ont été écartés par la SAFER. Au lieu de cela elle a accepté de livrer l’équivalent en surface de l’île de Nantes à un agriculteur chimique qui sacrifierait les prairies permanentes et les haies pour des cultures céréalières ! Et ce dans une opacité totale tandis que le mandat premier de la SAFER est d’assurer la transparence du marché foncier rural et l’avenir de l’agriculture.

A l’heure où les bilans sur la biodiversité sont gravissimes, les cancers et malformations dus aux pesticides augmentent, où la nécessité de convertir rapidement l’agriculture vers une agriculture bas carbone est urgente, où la question de la ressource en eau devient prégnante, où les consommateurs réclament une nourriture locale et de qualité, où les terres se concentrent dans les mains de quelques gros agriculteurs ou investisseurs, participant à l’érosion de la vie sociale rurale et à l’uniformisation du paysage, la SAFER a choisi de soutenir une agriculture qui participe à aggraver ces constats !

Il est temps de rappeler à la SAFER le rôle qu’elle a à jouer sur le futur de nos campagnes, en tant qu’intervenant majeur dans les transferts de terres agricoles !

Il est temps de demander aux institutions locales siégeant à la SAFER (chambres d’agriculture, syndicats et collectivités locales) de la transparence sur les départs et installations agricoles dans les communes.

Le devenir des terres agricoles ne concerne pas seulement le monde agricole, elle concerne et impacte chaque habitant du territoire !

Nous appelons ainsi un rassemblement devant l’antenne du Pays de Retz de la chambre d’agriculture au 11 rue de l’auditoire à Sainte Pazanne, là même où les techniciens SAFER ont rencontré les différents acteurs du dossier.

A partir de 11h30, exprimons notre volonté de reprendre en main la vie de nos territoires ! A 11h15 une transhumance (moutons et chèvres) partira de l’église de Sainte Pazanne pour rejoindre le point de rendez-vous.

Des prises de paroles auront lieu (dont celle d’un agriculteur historique de Pornic connaissant bien le dossier) et nous l’espérons des échanges francs avec des représentants de la SAFER et de la chambre d’agriculture. Par la suite nous invitons également à un pique-nique paysan avec les producteurs locaux et à échanger ensemble sur les suites à donner à ce rassemblement.

Pour une campagne qui ne sème pas la mort derrière elle !

Le collectif Terres Communes

terrescommunesretz@gmail.com

http://terres-communes.zici.fr/

Voir également le premier appel à l’action :

Mobilisons-nous le 17 Décembre contre un énorme accaparement de terres par un agriculteur industriel sur Pornic (44)

6 commentaires sur “La SAFER prête à livrer le bocage de Pornic (44) au saccage de l’agriculture industrielle ! Communiqué de presse pour le rassemblement du 17 Décembre

  1. pas de candidat pour une aussi grande exploitation peut être, mais beaucoup recherchent de petit parcellaire pour faire l’agriculture locale de demain (5 -10ha)
    mais aucun de ces projets ne sont prioritaires pour la SAFER… créer de l’emploi en diminuant le nombre de ferme, toujours le même monde, dans le même sens…

  2. Autrement si vous avez des candidats à l installation
    N hésitez pas à prendre contact avec moi
    Ma ferme cherche un jeune
    Pas de candidat
    120 ha un seul tenant
    Commercialisation en direct
    Apparemment il n y a pas de problème de terre chez nous

Répondre à un breton Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *