Face à ce système capitaliste mortifère et bétonneur, amplifions et convergeons les luttes du Carnet, SurfPark, Brétignolles et autres projets destructeurs !

Dès que possible, reprenons et amplifions les actions contre la bétonisation et la destruction de notre avenir !
Projet du SurfPark, projet industriel du Carnet, plusieurs projets de grandes surfaces, une unité industrielle de méthanisation, une usine à bitume,…, rien que dans notre secteur (Pays de Retz, 44) les projets destructeurs ne manquent pas et nous ne sommes pas assez nombreux-se-s pour lutter contre tous ces projets, tandis que toutes les crises actuelles nous indiquent pourtant l’urgence d’y résister en nombre !

Cela fait quelque temps que nous n’avons pas donné de nouvelles via le blog. Nous ne sommes pas restés inactif-ve-s pour autant bien que comme tout le monde ce qui nous arrive est perturbant et inquiétant.

Nous sommes ainsi en train de voir comment relancer les luttes contre les projets de bétonisation, tout en ne participant pas à la propagation de la pandémie. Notamment concernant le projet industriel du Carnet.

Ainsi que d’initier un jardin solidaire dans le Pays de Retz face à la crise sociale et alimentaire, mais on vous donnera plus d’infos à ce propos bientôt 😉

Face à l’imminence des travaux sur le site du Carnet, nous aurons besoin de vous pour amplifier la résistance malgré la pandémie.

Avec le collectif StopCarnet nous prévoyons ainsi des actions dans les mois à venir pour relancer la lutte contre ce projet destructeur du Carnet, d’autant que les travaux de destruction des 51ha de zones humides du site sont prévus normalement dès cet automne !

Ce projet dantesque d’agrandissement des activités industrielles du Grand Port Maritime Nantes Saint-Nazaire sur 110ha en rive de la Loire sur une zone submersible et abritant 110 espèces protégées fera en outre surement partie du vaste plan de relance économique qui nous pend au nez…

Il est également inscrit dans la politique de ré-industrialisation massive de la France promue par Macron, puisque faisant partie des 12 projets industriels clés en main proposée à des multinationales à Versailles en Janvier lors du sommet Choose France.

Le rassemblement du 5 Avril sur le site du Carnet visant à implanter la résistance n’a pas pu avoir lieu, mais l’urgence de s’opposer à ce projet et d’amplifier la lutte n’est plus que prégnante et nous comptons sur votre soutien pour cela.

Aidez-nous à communiquer sur la nécessité de s’opposer à ce projet, relayez les infos, tenez-vous au courant des prochaines actions (en vous inscrivant au publications du blog du collectif StopCarnet) ou rejoignez simplement le collectif (mail : stopcarnet@retzien.fr) pour nous aider à organiser la lutte, ne laissons pas une des dernières zones riches en biodiversité de l’Estuaire être bétonné au nom de la croissance verte !

La nécessité d’amplifier la lutte contre le capitalisme n’a jamais été autant prégnante

La destruction de notre environnement, sa bétonisation, son pillage, sa pollution (tel qu’illustré par des projets bétonneurs comme celui du Carnet) sont pourtant les causes des catastrophes en cours et qui ne vont aller qu’en s’amplifiant (submersions, manque d’eau, hausse du parasitisme sur les cultures, pandémies, baisse de notre autonomie alimentaire locale, …). Cette exploitation/destruction des écosystèmes est nécessaire à la croissance économique et au capitalisme (même repeint en vert). Toutes les crises actuelles révélées par la crise sanitaire montrent pourtant l’urgence de sortir de ce système capitaliste ! Notre avenir et celui du vivant en est tout simplement en jeu !

Appel de la confluence des luttes de l’ouest à s’organiser pour renverser le capitalisme

D’où l’appel de la confluence des luttes de l’ouest auquel nous avons participé à l’écriture et que nous vous encourageons à partager autour de vous :

Extrait :

 » Le 27 Janvier dernier, des collectifs, des associations écologistes et des zones à défendre (ZAD) signaient une tribune qui, en réponse au plan de relance industrielle « choose france », appelaient à des luttes locales et coordonnées contre les projets industriels destructeurs, inutiles et imposés (N.B : dont celui du Carnet). Le 29 Février, à Nantes, à l’appel du collectif Laisse Béton [1], dont le but est d’aider à coordonner les différentes luttes du grand Ouest contre ce genre de projets, plus de deux mille personnes confluaient pour inviter le grand public à les rejoindre. Fin Mars, un rassemblement interluttes était prévu au Village de la Loire, ZAD en lutte contre le projet de contournement Est d’Orléans, pour poursuivre le mouvement, renforcer les liens entre les luttes locales et préparer une descente de Loire communaliste et antinucléaire.

Depuis, le monde est bouleversé par une pandémie mondiale dont les industries du capitalisme néolibéral sont la cause principale [2]. La stratégie du choc [3] est bien celle qui a été choisie pour maintenir l’ordre économique en place. L’inutile mise en scène d’une politique militariste de confinement généralisé, instaurée dans la plupart des pays occidentaux, n’aurait pas eu lieu d’être si d’autres moyens avaient été pris en amont [4] ou si les services publics n’avaient pas été démantelés ces dernières décennies. Ils ont laissé la pandémie s’installer au moment où de multiples soulèvements à l’échelle mondiale étaient en cours, justifiant ainsi des élans sécuritaires et nationalistes.

Le 8 avril, en plein confinement, malgré l’injonction « Restez chez vous », un violent dispositif répressif est mobilisé pour évacuer la ZAD de la Dune à Brétignolles sur Mer, montrant que le peuple et sa santé mentale comme physique ne comptent pas dans la stratégie du gouvernement et de ses puissants alliés [5].

Nous pouvons donc encore une fois constater l’incompétence d’un pouvoir centralisé ainsi que les risques qu’il nous fait courir. Par conséquent, il est urgent de continuer à s’informer et à informer les autres sur ce qu’il se passe, de réfléchir et de montrer l’importance de sortir de ce libéralisme autoritaire, en allant vers des formes d’autonomies collectives. Nous devons toutes et tous prendre du recul sur nos vies et nous radicaliser.  « 

Nous rejoignons également l’appel du réseau Codiv Entraide à amplifier les solidarités et faire réseau entre nos initiatives solidaires :

D’autres projets à combattre, amplifions partout où nous le pouvons les résistances !

Bien que le projet industriel du Carnet est devenue notre priorité au vu de son ampleur (plus gros projet de bétonisation du 44), de la mobilisation qui commence seulement depuis peu et de l’échéance très proche des travaux, nous n’oublions pas les autres luttes locales et l’importance de nous fédérer/entraider (sens également de la tribune de la confluence des luttes).

Nous surveillons ainsi toujours avec l’association Pays de Retz Environnement et le collectif Nantes contre le Surf Park l’évolution du projet de #SurfPark de Saint Père en Retz. Les travaux ont été retardés suite à la mobilisation que nous avons lancé contre le projet et la crise économique actuelle peut faire espérer que ce genre de projet tombera (tout comme le projet de port de plaisance actuel de Brétignolles sur Mer), mais il nous faudra amplifier la mobilisation pour définitivement le faire tomber !

Nous vous encourageons également vivement à soutenir les copaines de la ZAD de la dune qui ont été expulsés par une milice il y a peu, dans la même lignée de ce nous avions subi le 20 Juillet à Saint Père en Retz. Ne manquez pas de lire leur tribune et de leur apporter votre soutien financier

Pendant le confinement, les autorités continuent également à avancer sur les projets destructeurs en France ! Exemple à Vallet avec les copaines qui se battent contre un projet de grande surface (travaux en cours pour la station service annexé au projet de grande surface), à Rouen pour le projet de Techno-pôle sur 60ha de lande et de forêts (déboisement en cours), etc…

Et les dossiers administratifs et autorisations de chantiers avancent également… En prenant en compte les dernières lois votées permettant des dérogations environnementales par les préfets ou projets de lois de simplification des procédures administratives (telle que la loi ASAP), il est fort à parier que l’industrialisation; la pollution et la bétonisation des territoires va s’accélérer dans les années à venir au mépris de notre avenir commun !

En outre, les projets destructeurs dans le Pays de Retz et ailleurs ne manquent pas et nous ne sommes pas encore suffisamment nombreux-se-s pour nous organiser/mobiliser contre ces projets.

Face à ce constat, il est plus que temps d’amplifier les résistances locales et d’amplifier les convergences, tel que cela a été commencé avec la confluence des luttes de l’ouest !

Nous vous invitons ainsi vivement si ce n’est pas déja fait à rejoindre les collectifs en lutte ou à en créer !

Nous vous parlons là en tant que collectif où sont présent-e-s des paysan-ne-s bio, nous aurons beau créer des « oasis » d’alternatives à ce système, si nous ne combattons pas son avancée (réchauffement climatique, extinction du vivant, pollutions, baisse de la ressource en eau, destruction des terres agricoles, culture individualiste, hausse de l’isolement des personnes, augmentée de la répression et baisse de nos libertés, concentration des terres aux mains d’agri-industriels exponentielle, …) nous finirons par voir ces alternatives s’effondrer, nos « zones du dehors » détruites !

Sans parler des millions de personnes subissant de plein fouet les conséquences du capitalisme (précarité, violence d’Etat, isolement,…) et qu’on ne peut oublier en nous réfugiant dans nos alternatives !

Nous avons écrit ce texte rapidement pour vous donner une idée de la situation et vous appeler à rejoindre les luttes, avec le peu de temps que nous avons mais nous espérons qu’il participera à amplifier les résistances contre la destruction de notre avenir. Plein de courage à vous et prenez soin d’autrui ! Pour une culture de la résistance et de l’empathie 😉

Quelques liens ressources au passage pour amplifier justement nos résistances et une culture du collectif, de l’empathie :

https://podcast.ausha.co/homo-ethicus

https://zoom-ecologie.net/

https://infokiosques.net/

Source de l’image mise en avant : http://nancompagnie.blogspot.com/2018/05/zad-partout-26-mai-2018-bastille.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *