Carte des petits et grands projets inutiles dans le grand Ouest – Pour mieux y résister et converger nos luttes !

Les marches pour le climat en ville, les manifestations anti-capitalistes en ville, c’est très bien pour se mobiliser, pour se compter, pour exprimer notre colère et notre désir vif d’un monde qui ne détruit pas notre avenir commun , mais concrètement cela freine-t-il réellement l’avancée du système capitaliste ? Nous en doutons fortement. Le blocage des flux et sites stratégiques, tel qu’ont commencé à le faire les gilets jaunes à un certain moment est nettement plus efficace, et la répression violente et rapide de ces mouvements de blocage par l’Etat montre que nous touchons là à un point sensible de sa stratégie de protection des intérêts du privé.

De même, les luttes contre les petits et grands projets d’urbanisation, et artificialisation des terres en général (voir plus bas « Pour aller plus loin »), sont vitales et déterminantes pour sauver notre avenir commun et stopper le système mortifère productiviste qui a besoin de sans cesse construire de nouveaux projets pour alimenter sa croissance et ses profits (sans cela le système s’enraye).

Au sein du collectif Terres Communes, et avec d’autres collectifs avec qui nous sommes en lien, nous pensons que la multiplication des fronts de résistance contre les petits et grands projets d’urbanisation est une des luttes les plus urgente et déterminante pour notre avenir commun,

Reporterre.net, Le Mouvement et Partager c’est sympa l’ont également très bien analysé et ont ainsi sorti une excellente carte des luttes contre les petits et grands projets inutiles en France pour que nous soyons de plus en plus nombreux-se-s à nous y opposer.

Nous vous conseillons vivement de la parcourir et dans votre territoire de participer à créer un collectif contre ce genre de projet ou à en rejoindre un. Il ne suffit pas d’être nombreux-se-s pour créer un collectif et lancer des appels à manifestation, des actions, communiquer contre ces projets, il s’agit simplement d’être déterminé et de croire en la force du collectif et le fait que nous dérangeons fortement les collectivités, l’état et les intérêts privés par la multiplication des actions de résistance (ce qui est un fait, on les dérange vraiment dans le coin 😉 )

Une carte sur les projets d’urbanisation dans le « grand ouest », pourquoi ?

Nous avons pour notre part travaillé sur une carte des petits et projets inutiles dans le grand ouest*, et sur des projets qui n’étaient pas forcement contestés en espérant par la suite qu’ils le sont. Nous avons commencé à nous y pencher peu de temps avant que sorte celle de Reporterre et avons été agréablement surpris que Reporterre mette à jour sa carte des luttes contre les projets inutiles après 4 ans sans activité. Alors pourquoi une carte supplémentaire ?

Il faut la voir plus comme un complément local.

Vous le verrez la légende est différente pour rapidement avoir un aperçu de la résistances aux différents projets ou non, de l’échéance des travaux concernant ces projets, des victoires sur certains projets, et de l’existence ou non de ZAD contre ces projets inutiles.

Cette carte s’inscrit dans la dynamique de convergence des luttes du Grand-Ouest initiée lors du week-end du 7-8 Septembre qui vise à sortir les luttes locales de l’isolement en les mettant en réseau pour s’entraider mais aussi rendre nos luttes plus visibles et efficaces.

La carte des petits et grands projets inutiles du Grand Ouest :

https://maphub.net/terrescommunes/petits-et-grands-projets-inutiles-du-grand-ouest

Dans le même temps nous réfléchissons à une grande manifestation commune des luttes du Grand Ouest en Mars sur Nantes avec le collectif Nantes contre le Surf Park et d’autres collectifs du coin (n’hésitez pas à nous envoyer un petit mail ou message sur Facebook si cela intéresse votre collectif ou votre asso ! Une rencontre collective pour préparer cet événement est prévue très prochainement).

Un Framateam des luttes du Grand Ouest existe aussi depuis la rencontre du 6-7 Septembre (faites nous signe si vous voulez le rejoindre). Nous réfléchissons également à un temps de partage d’expériences et d’auto-formation collective pour que nous soyons mieux outillés pour lutter contre ces nombreux projets inutiles!

Avec cette convergence, multiplions les fronts de résistance, renforçons nos luttes, faisons changer la peur de camp, ne laissons plus notre avenir et celui du vivant être détruit sur l’autel du profit !

Le collectif Terres Communes et ZAP la Vague

*Vous avez du remarqué que la carte est surtout bien rempli dans le 44, normal, nous connaissons mieux le département où nous vivons et luttons:) C’est également en bûchant sur la carte que nous avons « découvert » le projet du Carnet (110ha de zone industrielle sur une zone humide naturelle en bord de Loire) et le projet de grand contournement routier de Nantes Métropole (120km de long et 480ha impactés !).

Votre contribution à l’amélioration de cette carte sur laquelle nous travaillons encore est la bienvenue ! Que ce soit via des compléments d’infos, corrections, ajouts de nouveaux projets à connaître pour mieux lutter contre,… Ecrivez-nous à terrescommunesretz@gmail.com pour cela.

Des mises à jour régulières seront par la suite mises en place, mais c’est aussi grâce à vos retours que l’on pourra en faire une carte qui servira à renforcer nos luttes respectives et à en initier d’autres 😉

Pour aller plus loin :

https://www.liberation.fr/planete/2018/05/17/biodiversite-ca-disparait-pres-de-chez-vous_1650881

http://www.biodiversite2010.ch/fr/comprendre/causes/index.html https://reporterre.net/Grands-projets-destructeurs-l-esbroufe-de-la-compensation-ecologique https://reporterre.net/Grands-projets-destructeurs-l-esbroufe-de-la-compensation-ecologique

https://www.novethic.fr/actualite/environnement/ressources-naturelles/isr-rse/video-le-sable-est-surexploite-et-c-est-une-catastrophe-environnementale-147294.html

 » Les effets de l’urbanisation et du changement climatique convergent de manière dangereuse. Les villes sont les principaux contributeurs du changement climatique : même si elles couvrent moins de 2% de la surface de la terre, elles consomment 78% de l’énergie mondiale et produisent plus de 60% des émissions de dioxyde de carbone et des quantités significatives d’autres émissions de gaz à effet de serre, principalement du fait de la production d’énergie, des véhicules, de l’industrie, et de l’utilisation de la biomasse. En même temps, les villes sont fortement vulnérables aux changements climatiques. «  Source

https://www.lemonde.fr/climat/article/2018/10/16/l-urbanisation-joue-un-role-dans-l-augmentation-des-risques-lies-aux-inondations_5370315_1652612.html

MAJ du 30/11/19 :

17 commentaires sur “Carte des petits et grands projets inutiles dans le grand Ouest – Pour mieux y résister et converger nos luttes !

  1. Deux projets:
    – les Technocampus à Bouguenais, 44340 (nucléaire militaire, Small Modular Reactors,… (Naval Group, CEA,..)): déjà deux de faits mais à fermer d’urgence (CRPDLL),
    – le projet de contournement de Derval, 44590 (CD44).

    1. Ma requête concernant les Technocampus n’a pas été actualisée sur la carte. Pour préciser: il y a notamment un projet de Technocampus « Energies des océans » pour General Electric et EDF; et un bâtiment prévu pour le CEA: « CEA Tech Pays de la Loire »
      https://www.technocampus.fr/actualites/technocampus/video-la-region-annonce-la-construction-de-4-nouveaux-technocampus
      https://www.lesechos.fr/2017/09/cea-tech-renforce-son-ancrage-a-nantes-avec-un-centre-de-rd-183050
      Par ailleurs, j’ai bien noté que le projet de contournement de Derval a été indiqué.

  2. Bonjour,
    A Guémené Penfao 44290 agrandissement d’une porcherie ( Lacire) industriel qui passerait de 7000 cochons par an à 14000.

      1. Bonjour, il y a bien un point indiqué à Guéméné Penfao et il s’agit bien du projet de porcherie. A moins que vous parlez d’un autre projet ?
        Ou à moins que vous avez été sur la carte de reporterre et non sur la notre (situé plus bas dans l’article ?)
        On va cependant mettre le nom de la commune dans le descriptif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *