Documentaires sur la disparition des terres agricoles et leur accaparement par l’agro-industrie

Un reportage d’investigation en 2 parties édifiant sur la toute puissance de la FNSEA en France et par là-même sur l’avancée inexorable de l’agro-industrie si ne nous y opposons pas !

La ruée vers les terres agricoles, un documentaire d’Arte à ne pas manquer !

Disparition des terres agricoles, un business qui rapporte, un reportage de Pièces à convictions

La Terre en morceaux, un documentaire sur la disparition des terres agricoles et les résistances qui tentent de se former à leur disparition irréversible sous le béton

N’hésitez pas à nous proposer vos suggestions de docus, reportages et vidéos en lien avec la problématique très large de la disparition des terres agricoles et l’expansion de l’agro-industrie ainsi que les résistances à ce monde.

Une page sur le blog dédiée à ces ressources audiovisuelles sera bientôt publiée.

1 commentaire sur “Documentaires sur la disparition des terres agricoles et leur accaparement par l’agro-industrie

  1. Bonjour, je suis ravie de découvrir votre action, je me questionne depuis des années à ce sujet . Je suis persuadée que la disparition des petits agriculteurs est programmée. Je pense que les gros investisseurs qui achètent les terres vont sans doute les rentabiliser dans un premier temps et que dans un second temps ils pourront user de leur puissance pour que ces terres arables deviennent constructibles. Ca peut prendre encore 20 ou 30 ans voir même 50 mais ces investisseurs voient loin et ont tout leur temps pour arriver à leur fin. Je suis Bruxelloise au départ et j’ai constaté sur une durée de 40 ans le même phénomène, des pattés de maisons rachetés maison par maison et vidés de leurs habitants pour ensuite finir en complexe immobilier qui font la totalité du patté voir d’un quartier tout entier. Je ne serais peut être plus là pour le voir mais je suis persuadée que les terres arables subiront le même sort. La campagne à toujours été mon terrain favori et je suis le sort de l’agriculture de très près avec beaucoup de dégoût. Je souhaite beaucoup de courage aux personnes concernées par ce problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *